Rechercher
  • D & A

Quels conditions pour les naissances de demain ?

L’environnement durant le travail a toute son importance. En effet, il possède un impact sur le vécu de la femme, de son bébé et de sa famille.


Michel Odent et de nombreux autres auteurs, décrivent les bienfaits d’un environnement intime et sécuritaire.


Cet environnement permet à la mère de sécréter de façon physiologique les hormones dont elle a besoin pour enfanter : ocytocine, mélatonine (hormone essentielle dans le processus de la naissance et sécrétée dans l’obscurité...), relaxine, endorphine (morphine naturelle), adrénaline,...


Il est également décrit dans la littérature et Michel Odent en parle longuement... à quel point il est essentiel de permettre à la femme de mettre au repos son néo-cortex afin d’entrer en intense connexion avec son cerveau primitif. Cependant, de nombreux éléments peuvent entraver cette connexion.

En effet, la lumière, le langage, de grands espaces, le froid, le fait de ne pas pouvoir boire ou manger,... ont un impact sur le déroulement du processus physiologique hormonale.


Créer un environnement propice à l’enfantement permet à la femme d’entrer pleinement dans son processus de naissance.


Comment faire cela ? *

✨ La femme a besoin d’un petit espace, intimiste.

✨ Elle a besoin d’un environnement sans lumière forte afin de favoriser la sécrétion d’hormones.

✨ Elle a besoin de se sentir en sécurité, de connaître son environnement et le lieu où elle désire enfanter.

✨ Elle a besoin d’être dans le calme, entourée de peu de bruit.

✨ Elle a besoin d’avoir la liberté de bouger comme elle en a envie.

✨ Elle a besoin de prendre la position qu’elle souhaite pour enfanter.

✨ Elle a besoin d’être soutenue, accompagnée, rassurée.

✨ Elle a besoin qu’on lui dise : « tu fais un job merveilleux! Continue! »

✨ Elle a besoin de pouvoir boire et manger.

✨ Elle a besoin qu’on fasse fleurir ses récepteurs d’ocytocine par un contact, de l’affection, un massage

✨ Etc.


*liste non-exhaustive...


Des chercheurs ont étudié l’impact des conditions de naissances sur les modifications physiologiques du corps humain.


Les hormones libérées, l’environnement, la médicalisation des naissances, la confiance envers le corps de la femme et de son bébé ont un impact considérable sur l’évolution humaine.


Leurs recherches mondiales nous apprennent que :


- Le nombre de femmes mettant au monde leur bébé et le placenta de façon naturelle grâce à leur propre cocktail d’hormones est minime.


- L’inhibition néocorticale est un processus essentiel car il permet à la femme d’être en intense connexion avec son côté animal, avec son cerveau primitif. La femme a besoin d’être protégée contre tout ce qui pourrait stimuler son néocortex. Dès qu’elle se sent observée, inquiète, son neocortex est stimulé. À partir de cela, on peut percevoir à quel point l’environnement créé autour de la naissance est primordial.


- Ces dernières décennies, le nombre de césariennes est en augmentation au niveau mondial. Selon l’OMS, le taux de césariennes a presque triplé en 1/4 de siècle, passant de 6,7% en 1990 à 19,1% en 2014 selon les données de l’OMS. L'OMS se questionne quant au nombre de césariennes de routine pratiquées dans le monde.


- En fonction de l’environnement et de l’histoire personnelle de chaque individu, des modifications du génome (ADN) peuvent avoir lieu :

« Au moment de la naissance de leur enfant, les femmes produisent un pic d’ocytocine jamais égalé au cours de leur vie. Dans la plupart des salles d’accouchement, cette production hormonale naturelle est inhibée par des injections d’ocytocine artificielle. Que deviendra notre humanité si, dans les prochaines décennies, les individus ne sont plus capables de produire eux-mêmes cette hormone de l’amour ? » - citation de Michel Odent lors de l’interview de Marie-Helene Lahaye.


- Les hormones naturelles ont un rôle ESSENTIEL :


✨ l’ocytocine signifie en grec : accouchement rapide. Elle permet de contracter l’utérus et délivrer le placenta entre autre... Véritable hormone de l’amour.


✨ L’endorphine est notre morphine naturelle.


✨ La prolactine est aussi une hormone du maternage joie un rôle essayer dans la lactation.


- Il est essentiel de protéger la femme contre tout ce qui pourrait gêner son processus physiologique d’enfantement.


Tout cela pose question... Continuons de nous éclairer, de nous informer.