Rechercher
  • D & A

Colère ou Crise de stress ?

Comment puis-je accompagner mon enfant stressé ? En colère ? En pleine explosion ?




Il est utile de bien faire la différence entre une colère et une crise de stress.

La colère est une réaction saine face à la frustration d’un besoin, à de l’injustice. La colère nous permet d’exprimer notre mécontentement afin de retrouver notre intégrité et la sensation d’être respecté pour qui nous sommes. Face à cela, nous allons parler, mettre des mots sur ce qu’on ressent. Nous pouvons ressentir le besoin d’extérioriser physiquement ce trop-plein émotionnel en en faisant du sport, en chantant, en rigolant, en dessinant,… afin de retrouver un état de plénitude qui nous permettra de prendre du recul face à la situation.

Chez les bébé/jeunes enfants, l’immaturité cérébrale, plus précisément l’immaturité du cortex préfrontal ne leur donne pas encore accès à cette prise de recul, à cette réflexion, à poser des mots sur ce qu’ils ressentent. Ils explosent, hurlent, déchargent tout ce qu’ils ressentent. Face à cette expression, ils ont absolument besoin de notre présence pour les aider à accompagner leurs émotions, à les comprendre pour s’apaiser. En leur offrant des outils afin qu’ils puissent réguler leur colère, nous leur permettons de petit à petit exprimer ce qu’ils ressentent sans retourner leur colère contre eux-même, sans blesser, casser,…

Comment pouvons-nous accompagner l'enfant à traverser une colère ?


  • Accueillir son émotion en nous rendant disponible et à l’écoute, si on a besoin de souffler 10 secondes pour nous recentrer, n’hésitons pas ; 


  • Valider son émotion en verbalisant ce qu’on observe : « Je vois que tu as les sourcils froncés, tes poings se serrent,… Tu as l’air en colère,… » et en faisant preuve d’empathie : « C’est vrai que c’est injuste, je comprend 
que tu sois en colère »…; 


  • Permettre à l’enfant de décharger ce qu’il ressent en allant dans un
lieu où il ne peut ni se blesser, ni blesser quelqu’un d’autre. C’est important de maintenir le contact avec l’enfant tout en ne s’éloignant pas trop de lui et en lui faisant ressentir que sa colère est validée et respectée. L’enfant peut également avoir le besoin d’être contenu surtout lorsqu’ils sont touts petits car leurs gestes sont désordonnés et ils peuvent avoir peur de leurs propres cris ;

  • L’accompagner jusqu’à la décharge de son ressenti en l’invitant à crier, chanter, danser, taper des pieds, se dépenser (courir, sauter,)...; 


  • Lorsque petit à petit, il se calme, recréons un contact visuel avec lui et rétablissons la relation positivement. Nous pouvons verbaliser à l’enfant ce qu’il s’est passé et l’inviter à s’exprimer s’il en a l’envie. Lui demander
ce dont il a besoin (un câlin, un bisous, partager un moment de jeu,...)

  • Nous pouvons également aider l’enfant à résoudre ce qu’il s’est produit, à trouver des solutions face à sa problématique ou également proposer un jeu afin de lui permettre de passer à autre chose lorsque la situation s’est apaisée. 


Et si l’enfant est stressé ? Comment je m’en aperçois ?

Des crises de stress sont des émotions parasites que l’enfant évacuent, c’est un excès de stress. Elles sont souvent démesurées, disproportionnées face à la situation et lorsque nous lui verbalisons ce qu’il se passe, la crise grimpe en intensité. Ce sont des réactions dues à un cerveau surchargé, totalement saturé.


Lorsque durant la journée, l’enfant est confronté à une série d’émotions qu’il ne peut ou ne sait pas comment exprimer, son cerveau sature. Dès qu’il retrouve ses figures principales d’attachement, sa sécurité, boum !! Ça explose et les parents se sentent souvent désemparés car ils ne comprennent pas ce qu’il se produit.

Pour être apaiser, le stress a besoin d’affection. Certains enfants auront besoin d’être contenu pour se détendre, d’autres auront besoin de se défouler physiquement ou d’autres auront besoin d’un câlin, d’un massage.

Il n’y a pas de solutions toutes faites, seulement des pistes à explorer, à tâter pour encore mieux connaître son enfant.



Ressource supplémentaire :


Livres Jeunesse : « La couleur des émotions », « Grosse Colère », « Le livre des émotions »

Livres : « Au coeur des émotions de l’enfant » - Filliozat